Corradi
Approfondissements

Prix ​​Pritzker 2018

 Prix ​​Pritzker 2018

Les premiers jours de mars ont été marqués par l'attribution du Prix Pritzker, une prestigieuse distinction qui, depuis 1979, récompense la carrière d'un architecte vivant qui, à travers son travail, a donné un apport significatif à l'humanité et au développement environnemental.

Le Prix Priztker 2018 a été décerné à l'architecte indien Balkrishna Vithaldas Doshi, un homme qui, au fil de sa longue carrière, a conçu des centaines d'édifices en conjuguant les méthodes artisanales et traditionnelles de son pays d'origine avec les techniques de la préfabrication.

En vertu de notre esprit profondément novateur, toujours à la recherche de solutions inédites visant à améliorer la vie des personnes et leur bien-être, cet événement si important dans le monde de l'architecture n'a pas manqué de retenir notre attention. En quoi consiste exactement ce prix si prestigieux et qui est Balkrishna Vithaldas Doshi, le lauréat indien qui a remporté l'édition 2018 ?

Prix Pritzker : origines et finalités du « Prix Nobel » de l'architecture

Institué en 1979 d'après la volonté du philanthrope américain Jay A. Pritzker et de sa femme Cindy et parrainé par la Hyatt Foundation, le Prix Pritzker est l'une des récompenses les plus prestigieuses au monde dans le domaine de l'architecture, un peu comme s'il s'agissait d'un Prix Nobel. Ce prix si prestigieux, qui célèbre cette année sa 40ème édition, vise à « honorer chaque année un architecte vivant dont le travail démontre un talent, une vision, un engagement qui ont contribué de façon significative à l’humanité et à l’environnement bâti à travers l’art de l’architecture »

C'est la première fois que cette distinction est décernée à un architecte indien. Balkrishna Vithaldas Doshi va recevoir le prix lors de la cérémonie officielle se déroulant chaque année dans un lieu différent ; le prix consiste en un document d'attestation, une somme de 100 000 dollars et une médaille honorifique en bronze (instituée à partir de 1987 à la place de la sculpture de Henry Moore). La médaille, en particulier, présente une série de gravures inspirées du travail de l'architecte américain Louis Sullivan ainsi qu'une inscription en anglais reportant les trois principes fondamentaux de l'architecture : commodity, firmess and delight (utilité, stabilité et plaisir).

Balkrishna Vithaldas Doshi : c'est lui le lauréat du Prix Pritzker 2018

Né en 1927 et originaire de Pune, une des plus grandes villes de l'Inde occidentale, Doshi se distingue tout au long de ses presque 70 ans de carrière, qui commence en 1947 avec ses études d'architecture auprès de la School of Architecture de Mumbai (qui à l'époque s'appelait encore Bombay). Après une décennie passée entre Londres et la France, où il a le privilège de travailler à côté de Le Corbusier, un parmi les personnages les plus influents de l'architecture contemporaine, vers la moitié des années 1950 Doshi décide de faire retour en Inde pour superviser les travaux de réalisation d'une série de projets remarquables dans les villes de Chandigarh et Ahmedabad. À partir de 1962 et dans les dix ans qui suivent, il collabore aussi avec l'architecte américain Louis Khan, notamment au sujet des projets de réalisation de l'Institut Indien de Management d'Ahmedabad.

Tout au long de ces années de travail, Doshi réalise des œuvres en mesure d'améliorer la vie de personnes issues de tous les milieux sociaux et consacre ses efforts à la construction de complexes résidentiels à bas coût, à savoir le Life Insurance Corporation Housing d'Ahmedabad et l'Aranya Low Cost Housing d'Indore. En raison de son activité, c'est Doshi que le jury du Prix Pritzker a voulu récompenser, en précisant que « his work in architecture to affect humanity is deeply personal, responsive and meaningful » (son travail en architecture influence l'humanité de manière profondément personnelle, responsable et significative).

La cérémonie officielle de remise du prix aura lieu le 16 mai à l'Aga Khan Museum de Toronto, au Canada, à l'occasion d'une conférence publique qui sera tenue par le lauréat en personne.

Le jury du Prix Pritzker : l'Italie ne peut pas manquer

Présidé par Glenn Murcutt, qui a remporté le prix en 2002, le jury du Prix Pritzker 2018 se compose de dix membres, parmi lesquels des anciens lauréats comme Richard Rogers, Kazuyo Sejima et Wang Shu.

Même l'Italie est présente : en effet, parmi les membres du jury, on retrouve aussi Benedetta Tagliabue, architecte et directrice du cabinet EMBT Miralles Tagliabue, basé à Barcelone et fondé en 1991 avec son mari Enric Miralles. Parmi ses œuvres majeures, le cabinet compte le Parlement écossais à Edimbourg, le nouveau siège de Gas Natural et les projets pour la rénovation du marché de Sainte Catherine à Barcelone.
La présence de l’architecte Tagliabue au sein d'un jury aussi prestigieux que celui du Prix Pritzker témoigne du rôle central joué par le Made in Italy dans le panorama de l'architecture mondiale : la compétence, la qualité et la fonctionnalité du design sont les atouts qui distinguent les architectes et les concepteurs italiens dans la scène internationale. Cela est vrai aussi pour Corradi, société leader dans l'aménagement d'extérieur.

Le Prix Pritzker demeure, encore aujourd'hui, l'une des distinctions les plus prisées du secteur. Et c'est justement en raison de l'intérêt global qui se manifeste autour de ce prix que la conférence et la cérémonie de remise du Prix Pritzker 2018 seront publiques et transmises en directe streaming, le 16 mai, sur la page Facebook et Instagram de la Faculté d'Architecture, Paysage et Design John F. Daniels (par @UofTDaniels) ; par la suite, l'enregistrement de l'événement sera disponible sur la chaîne Youtube de la Faculté.

L'architecture est premièrement un service qui doit viser avant tout à améliorer la qualité de la vie : c'est pourquoi Corradi, depuis toujours, porte la plus grande attention aux exigences des personnes, à leur temps et à leur espace, en conjuguant la fonctionnalité avec l'innovation et l'élégance, ce qui permet de réaliser des produits de rêve.

Photo courtesy of VSF and the Pritzker Architecture Prize.